LES FRENCH J-MUSIC AWARDS, ENTRE HYPOCRISIE ET SCHIZOPHRÉNIE (5/5)

Publié le 22 Avril 2011

Previously, on Le Blog Pour Râler : Les French J-Music Awards, entre Hypocrisie et Schizophrénie (4/5)

 

Au final, que faut-il donc retenir de ces résultats ? « L’excellente performance du groupe ONE OK ROCK, qui se classe 11ème devant une pléiade de stars »

One OK Rock est diffusé sur Nolife depuis 2007, et a toujours très bien marché dans le J-Top. Ce n’est pas du tout une révélation. Et Amuse, leur label, est tout à fait au courant, puisqu’ils reçoivent régulièrement les résultats du J-Top.

Pour finir, quelques petites mentions qui m’ont bien fait sourire, et auxquelles je voulais réagir.

« Pour la J-Music et les professionnels européens qui en font leur spécialité, la menace coréenne est bien réelle. On attend d’ailleurs d’un jour à l’autre le nom du premier grand groupe Kpop qui sera à l’affiche du Zénith de Paris le 10 juin, une salle de prestige où DIR EN GREY a fait un flop et que L’Arc~en~Ciel n’est pas parvenu à remplir malgré des années de promotion J-Music intensive… »

Alors, j’avoue être un noob total en ce qui concerne la K-Pop. En attendant, c’est un peu dommage, alors même qu’elle en est à ses balbutiements en Europe, de vouloir systématiquement l’opposer à la J-Music.

On verra donc si ce premier grand concert est couronné de succès, parce qu’effectivement, remplir le Zénith, ce n’est pas une mince affaire. Si j’en ai l’occasion, j’irai faire un tour du côté de la porte de Pantin ce jour-là :)

L’Arc~en~Ciel n’est effectivement pas parvenu à remplir intégralement le Zénith, mais il faut rappeler je pense que la salle est modulable, et que précisément pour L’Arc, elle était en config maximale. S’ils avaient voulu jouer sur l’effet d’annonce, et absolument obtenir un sold-out, il suffisait de réduire la taille de la salle… Quant aux « années de promotion J-Music intensive », j’aimerais bien savoir à quoi cela renvoie, je n’ai personnellement jamais eu la sensation que L’Arc~en~Ciel ait bénéficié d’une promotion de plusieurs années auparavant qui a conduit à ce concert…

Voilà, j’en ai fini, et si je devais conclure en une phrase : on retrouve toujours la même amertume, les fans de la première heure n’acceptent définitivement pas de voir la J-Music se développer, être connue d’avantage du public, et surtout générer un minimum de chiffre d’affaires… C’est pathétique, pour ne pas dire pathologique.

Et que faudrait-il donc faire pour les satisfaire un minimum ? Et bien là c’est le flou le plus total, manifestement les impliquer d’avantage dans la conception ou la production d’events ne semble pas leur convenir, alors à part leur construire une statue à leur effigie, je ne vois pas trop…

En attendant, messieurs, enthousiasmez-vous autant que vous le voulez sur la K-Music, mais si d’ici quelques années le genre suit le même mouvement que la J-Music, il ne faudra pas vous offusquer…

Rédigé par Zed

Publié dans #Râlages médiatiques

Commenter cet article

àbaslecultemimu 01/10/2011 17:37


oui bien sûr, je n'ai pas non plus rédigé mon message en deux secondes loin de là^^. Merci de m'avoir prévenu (j'ai mis l'alerte sur mon mail de toute façon).


Zed 13/10/2011 00:00



Voilà, c'est prêt :) http://le-blog-pour-raler.over-blog.com/article-quelques-precisions-86445820.html



àbaslecultemimu 28/09/2011 15:15


Suite et fin (oui en effet c'était vraiment trop long, overblog a kické ma fin o_o) :

(je doute que ces blogs aient l'audience des j-music awards). Ils n'ont comme vous le présentez si bien qu'une petite secte-audience de chiens-chiens en attente d'être gavés de critiques
incendiaires. Ils devraient travailler pour Rupert Murdoch (qui n'a lui non plus que très peu d'audience avec ses tabloïds puisqu'il les vend à perte).

En réalité toutes ces questions sont sûrement très compliquées à résoudre, pour preuve l'échec de Dir En Grey, et aussi parce la position des labels est surement très ambiguë en réalité et ils
doivent être un vrai casse-tête pour vous. De même j'imagine que vous vous interdisez de trop parler des labels, car en tant que professionnels vous ne devez pas pourrir l'ambiance avec eux. Or cet
ambiguïté c'est nous les fans qui ne sommes pas dans le milieu qui la prenons de plein fouet, accentuée qu'elle l'est par vos posts qui se revendiquent comme généreux en infos.
Assumez que ça vous dépasse ou si vous avez quand même quelques rares faits à nous donner, faites le en caractérisant bien que c'est la limite de ce qu'on peut annoncer pour l'instant. Ne vous
embarquez pas dans une guerre d'egos (comme vous le critiquez si bien dans un autre de vos posts).

En ce qui concerne la segmentation du public jpop, c'est juste faux. Un petit tour sur n'importe quel forum montre le contraire et encore ceux qui l'ouvrent sur internet ne sont pas strictement
représentatifs. En réalité au niveau de l'ouverture le public jpop est pas différent du public de zik occidentale ou alors pas dans le mauvais sens. Apparemment en tant que professionnel qui
défendez dans votre billet la diversité des artistes diffusés sur Nolife, vous avez bien compris ça.

Cette segmentation ce n'est que le fantasme exprimé de la clique des blogueurs : une communauté jpop détruite de l'intérieur, avec des gens qui ne communiquent pas. Ils déploient beaucoup d'efforts
à l'obtenir à coup de critiques hyper-violentes et d'ambiance malsaine comme vous le soulignez. Et même quand ils se rendent compte qu'ils n'arrivent pas à leurs fins, ils continuent de brandir la
segmentation comme un épouvantail, pour justement faire peur aux labels. Maintenant que j'y pense Shito le clame même dans son analyse des j-music awards, ce qui peut faire penser que ce top est
aussi là pour flouer les fans de jpop. Il reste objectif dans les chiffres donc je ne vais pas jusqu'à le considérer comme un cheval de Troie. Mais Shito a une attitude très ambiguë pas éloignée
des attitudes abjectes de ses potes blogueurs, et ce qui est sûr c'est qu'il est loin d'être le plus ardant défenseur de la jpop. Ca c'est une bonne raison de critiquer ces j-music awards. Mais
vous le sous-entendez et puis votre choix d'axer plutôt avec humour sur l'incompétence de ces blogueurs est beaucoup plus efficace et déstabilisant pour eux comme le montre la réponse bien chiante
de Shito.

Et sinon il y a du boulot à NoLife pour un amateur de jpop ?


Zed 30/09/2011 23:39



Tout d'abord merci pour ton message, merci de souligner là où je ne suis pas forcément clair. Je l'ai toujours dit, ce blog est un blog d'opinion (le mien en l'occurrence), et je n'ai forcément
pas raison sur tout, loin de là ^^


Je te promets de faire une réponse la plus complète possible dans les prochains jours, juste laisse-moi un peu de temps pour que je ne zappe rien, et que je rédige tout ça :)



àbasledogmemimu 28/09/2011 15:10


Ca va être très long et j'espère pas trop chiant.

Merci pour ces billets. J'ai envie de les encadrer tellement ils représentent ce que je pense mais ce que je n'aurais jamais su exprimer avec autant de justesse et de punch sur ces nombrilistes
risibles.
Le pire est que ces auto-proclamés gardiens du temple ne m'ont jamais fait découvrir aucun artiste jpop. Je peux donner une liste longue comme le bras d'artistes incontournables qu'ils ne
connaissent pas dans les champs dans lesquels ils se prétendent pourtant des boss.

Je reviens pas sur les j-music awards que je ne trouve pas si inutiles, ni je le dis dès maintenant le j-top complètement représentatif, même si vous avez raison sur sa supériorité (j'y reviens
après). Nolife fait des choses incroyables et c'est normal qu'elle soit un minimum défendue sur la blogosphère où elle est souvent attaquée par la Clique des Incompétents. Mais allez-vous au-delà
que cette défense légitime de votre business ? Apportez-vous quelque-chose sur les questions fondamentales qui se profilent derrière tout ça et dont vous avez conscience, ça se voit à votre message
?

Vous êtes en effet trop flou. Autant même que Shito dans sa réponse à vous, une chose très ennuyeuse que je n'ai pu que survoler.
C'est normal que vous soyez flou car ces questions sont très complexes en particulier pour moi (on y reviendra). Mais dans ce cas pourquoi se lancer dans une rédaction ? Nous jpopfans en attente de
faits concrets on est bringuebalés au fil d'une discussion illusoire sans vraiment savoir comment la prendre, et pire, ce flou vous amène involontairement à commettre des erreurs d'analyse, et même
à ne pas contredire toutes celles de Shito (même si vous réglez leur compte à beaucoup et c'est plaisant). Je peux sûrement me tromper car je suis pas dans le milieu pro comme vous, mais vous êtes
trop flou pour me le prouver et c'est ce que je vous reproche avant tout ici.

Voyons ces éléments que je veux concrets.

Les questions fondamentales sont :

la jpop « a t'elle du succès » en France ? Investir en France serait-il rentable et assez peu risqué ?
si oui, les labels japonais le savent-ils ?
si oui, quelle est la raison qui fait qu'ils ne viennent pas beaucoup pour l'instant ?
les venues de X Japan, Dir En Grey et l'Arc-En-Ciel qui sont parmi les artistes jpop les plus écoutés en France (d'après mon ressenti) sont-elles le signe d'un progrès ?
A quoi imputer l'échec de Dir En Grey (sûrement pas au fait que le visual key ne marcherait pas, car Dir En Grey est avant tout connu comme étant un groupe de métal au son plutôt industriel, et
même connu d'un public qui n'écoute pas de visual et ne sait pas ce que c'est. En tout cas l'était) ?
les labels ont-ils peur du traitement de leurs artistes par les médias français ? Si oui qu'est-ce qu'on attend pour leur dire qu'on peut se passer des médias nationaux et de leurs reportages
manipulateur et racistes sur les cultures geek et asiatiques (preuve : le rap français qui a réussi à prouver l'existence d'un marché et attirer tous les rappeurs américains sans être représenté
dans les médias nationaux « respectables »). En ce sens vous avez complètement raison de défendre dans votre billet l'influence et l'importance d'une chaîne spécialisée comme Nolife.

Vous allez me dire que vous répondez déjà à beaucoup de ces questions dans votre billet. Et bien non.
Attention dans tout ce que je vais dire je ne suis sûr de rien et je n'avance rien de concret, mais ce que j'attends c'est que vous me donniez un argumentaire étayé, ou l'aveu que vous ne savez pas
tout, plutôt que cette impression floue que vous savez peut-être quelque-chose, ou pas, à côté de votre défense légitime, précise et efficace de Nolife.
Même partial (car bossant à Nolife), votre défense est assez juste. Mais ce qui me gène c'est qu'à côté, vous tombez logiquement dans la tentation de passer pour un spécialiste de la jpop en
France. En tant que jpop fans je n'ai pas besoin d' « imposture » même involontaire comme vous (Shito et sa clique de blogueurs pratiquent l'imposture volontaire), ou d'analyse de
faits illusoires, de pompons de manèges agités. Ne prenez pas le mot « imposture » trop à coeur, je n'ai aucune violence contre votre billet, au contraire j'ai de l'estime pour vous. je
souhaite juste que vous alliez plus loin et je vous en imagine capable car dans votre milieu vous avez eu accès à des données ou des pistes pour en obtenir. A condition que vous en ayez envie.
Aussi pour vous tendre la perche voici quelques impressions, libre à vous de les contredire, mais avec plus de preuves, de faits et d'arguments logiques que nos chers blogueurs inutiles.

D'abord la question du succès. ce que cherchent les labels, ce n'est pas de savoir quel artiste marche le mieux. Car pour reprendre le ton salvateur de votre artiste : ça, ils le savent déjà !
Enfin je suis pas dans le milieu et donc peut-être que vous avez raison, mais dans ce cas ça veut dire qu'ils sont des buses, ou que personne n'a pris la peine de les prévenir. Faut pas être
bigleux pour voir qu'Ayu possède plus de sites de fans que tout le reste réuni, que Kumi Koda a une grosse fanbase également, que The Gazette semble assez incontournable y compris pour des fans de
métal occidental, que Perfume et Capsule fascinent pas mal, etc... Les occasions de voir quel artiste est préféré sont innombrables. S'ils ont envoyé X Japan, c'est qu'ils savaient qu'ils y avait
une lourde fanbase non ?
Et ça ne dépend pas des génériques d'anime, sinon Orange Range et le rock plus ou moins alter-indé-cool cartonneraient. Ils sont pas ignorés mais ils ne sont pas au top. Et Ayu l'est alors qu'elle
n'a signé aucun animé.
Le succès ne dépend pas non plus du succès à l'Oricon, tant pis pour Namie Amuro, les Kinki Kids ou B'z. Ce n'est pas totalement inverse, dans une sorte de « Big In Europe » équivalent du
Big In Japan. Non, le succès au Japon est un facteur réel mais ce n'en est qu'un parmi de nombreux autres et pas le plus prépondérant.

Je me base sur mes impressions, et vous avez le j-top comme argument concret. Vous pouvez donc m'envoyer balader sans chercher à monter de nouvelles méthodes. Mais sérieusement le top-tv est-il
totalement représentatif ? Sans vouloir vous insulter par des comparaisons simplistes, le « à vos clips » de w9 est-il représentatif de qui se vend et qui cartonne en concert ? On a trois
choses différentes, le top-télé (basée sur une activité internet, puisque les votant y chattent !), l'écoute et le live.

Ni Shito ni vous n'abordez la question des statistiques de Nautiljon. Est-ce que quelqu'un a pensé à leur demander ? Ou ce site est-il un ennemi commun ? Oeuvrez-vous réellement pour répandre et
structurer la jpop en France ? Dans ce cas ayez un peu de respect pour ce site qui est quand même un truc incontournable. D'accord quand on lit les commentaires on est affligés par le niveau de
connerie parfois (et je parle pas de ceux assimilés à des kikoulol que Shito and co détestent mais des haineux et des incompétents). Mais quelques commentaires sont-ils représentatifs d'une
communauté ?
Vous avez suivi Shito et sa clique dans une attaque que j'ai toujours trouvée hypocrite et méprisante : qu'il est illégal, que les gens n'y font que télécharger. Ceci impliquant dans notre débat on
le devine qu'on ne peut y faire de stats pour un succès en vente.
Et puis quoi encore ? Vous savez très bien vous comme les blogueurs que la communauté de Nautiljon achète des disques. D'ailleurs les blogueurs se plaignent qu'il n'y a que des ados voraces qui
n'achètent pas dessus, mais aucun n'a pris la peine de faire des tutoriaux pour trouver de la jpop sur le net. Les seuls qui existent c'est sur... Nautiljon, et sur des forums (dont Nolife). Vous
savez aussi que Nautiljon présente des liens vers Cdjapan, et qu'ils ne doivent pas être choisis au hasard. (note : je ne fais pas non plus partie des administrateurs de Nautiljon).

Il y a aussi la question très importante des artistes qu'on écoute et de ceux qu'on irait voir en live, y compris en faisant des kms et en passant la nuit à l'hôtel. Là encore les statistiques de
clics vers les lives sur Nautiljon pourraient être utiles. Peut-être qu'elles n'existent pas ou que Nautiljon n'a pas mis en place les moyens de compter ces clics. Je ne m'y connais pas, mais bon
j'aimerais être sûr que vous avez exploré cette piste. Allez leur en parler, puisqu'ils publient votre j-top ils ne vous détestent pas je crois.

En réalité en plus de ce goûts pour les lives, ce que recherchent sûrement les labels (s'ils recherchent quelque-chose), c'est une estimation du succès en valeur absolue. C'est-à-dire un comparatif
avec les artistes anglo-saxons, pour savoir ce qui est rentable ou non. Le comparatif entre artistes japonais reste utile bien sûr dans l'idée « si X Japan a fait le Zénith, que peut faire
Kumi Koda ? », mais comme je l'ai dit plus haut à mon avis ils l'ont déjà, y compris pour les lives (voir les stats youtube).

Je répète je ne m'y connais pas tant que ça car je ne suis pas dans le milieu, mais c'est mes déductions logiques. Je peux me tromper, et dans ce cas j'attends de vous des précisions. mais
justement nul part vous n'en donnez dans votre article et c'est le coeur de ce que je vous reproche.
Vous gérer peut-être les choses à fond, mais prouvez le nous. Ou alors décidez de ne pas le prouver mais dans ce cas pas d'articles en demi-teinte pour écraser des arrogants que de toute façon
personne n'écoute (je doute que ces blogs


zia 23/07/2011 14:14


Laruku a rempli 5500 places sur 6000, je vois pas en quoi c'est un mauvais résultat. Il ne faut pas oublier non plus le fait que le concert était un vendredi, en plein mois de mai... ce n'est pas
tout le monde qui n'a pas des obligations et qui peut donc se bouger un vendredi après-midi (ou matin pour les sudistes) ...
Concernant DIR EN GREY, alors oui, c'était un flop, car trop tôt pour faire le Zénith. Il nous est caché à travers les analyses que le groupe a été le 1er à tenter une grande salle en France ! Et
leur venue a quand même permit à la J-Music et aux fans de se dire "ben mince, un groupe de renom qui est là !" (les Dirus sont vendeurs au Japon)

Et j'approuve aussi pour OOR : sur Nolife, en 2007, le groupe était dans les 10 premiers...


Zed 23/07/2011 22:59



Exactement, mais bon quand on a en face des commentaires teintés de mauvaise foi (j'attends toujours des exemples quant à la promotion récurrente autour de Laruku), je pense que rien ne pourra
faire avancer le débat...